Cercle d'échanges Pourparlers&Agir
Épistémè

Transition et transformation stratégique des organisations : Se renouveler en temps d’incertitude


Jeudi 21 octobre 2021 - 18H à 21H
(conférence de 18H à 19H30, suivie d'un moment de convivialité et d'échanges)


Pour participer à la conférence, inscrivez-vous en remplissant ce formulaire
 

Le programme 

Le thème de ce pour parler&agir

Le défi climatique, les enjeux des transitions sociétale, environnementale, économique et technologique bouleversent les cadres de référence des organisations de tout type. Ces mutations agissent comme des catalyseurs de la transformation stratégique des organisations, avec un impact potentiel sur l’ensemble de leur système organisationnel. Parfois subies, elles peuvent aussi être voulues et anticipées. La capacité de transformation des entreprises, dès lors qu’elle ne se limite pas à des changements incrémentaux, n’est cependant pas une propriété innée. Par ailleurs, la complexité des changements à entreprendre reste susceptible de contrarier les meilleures volontés, en particulier en contexte structurellement incertain. Les mutations questionnent la gouvernance de l’entreprise, la nature du travail et la structure de l’emploi, son impact social et toute la chaîne de création de valeur dans laquelle cette dernière s’inscrit. Tout au long du processus de transformation, il est possible de constater des effets inattendus qui vont mettre en jeu la capacité d’adaptation de l’organisation.

La question de la transformation stratégique des entreprises est très souvent abordée sous un angle très technologique (innovation de produit ou de procédé). Ce n’est cependant pas le seul paramètre à considérer : la complexité des transformations attendues des entreprises, dans un environnement marqué par les transitions et la géopolitisation de l’économie exige un passage du « quoi » au « comment » (innovation stratégique et systémique). Au regard de cette nouvelle donne, quelle est la légitimité de la recherche?

La recherche académique, forte du large spectre disciplinaire qu’elle est en capacité de mobiliser, est en capacité de contribuer à l’accompagnement de ces transformations stratégiques. Elle peut en effet fournir des clés de compréhension des enjeux induits par ces transitions et proposer outils et méthodes. L’université, dans sa diversité, occupe une place croissante comme catalyseur de l’échange de connaissances.

Par ailleurs, elle joue un nouveau rôle dans l'instauration de la confiance entre les acteurs des écosystèmes d'innovation. Les interactions entre les acteurs d'un écosystème d'innovation peuvent être comprises comme des relations sociales et l'échange de connaissances est un résultat des relations sociales. Ce nouveau panorama confère donc une responsabilité sociétale nouvelle à l’université, placée au cœur d’écosystèmes d’innovation dont les acteurs sont de plus en plus interdépendants.

Pour participer à la conférence, inscrivez-vous en remplissant ce formulaire.

En choisissant le mode présentiel vous effectuez une pré-inscription. En effet, le nombre de participants en présentiel pourra être plafonné afin de respecter les conditions sanitaires en vigueur lors de l'évènement, vous en serez informé quelques jours avant l'événement  et il vous sera possible dans tous les cas de suivre la conférence à distance. Vous recevrez alors un lien de retransmissions sur Youtube.

En choisissant le mode distanciel, vous effectuez une pré-inscription. Vous recevrez quelques jours avant l'événement  un lien de retransmissions sur le youtube de l'Université de Lille.

1er plateau - Aux origines du pivotement : le temps de la remise en cause

L’objectif de ce premier plateau est de partir des moments de diagnostics qui déterminent le choix (ou l’obligation subie) de l’entreprise d’engager une transformation stratégique systémique. L’animation de ce plateau repose sur deux exemples concrets d’organisations qui ont emprunté une telle voie (stratégies déployées, barrières surmontées, les contraintes identifiées, découvertes au fil de l’eau ou qui demeurent, …), une voulue et une subie.

Les transformations stratégiques, voulues ou subies, ont des facteurs explicatifs d’ordres différents :

  • mutations d’un secteur d’activité et exigences des donneurs d’ordre ;
  • pression sociétale, réglementation, …
  • démarche prospective, anticipation
  • maturité de l’organisation
  • évolutions systémiques (Industrie 4.0, …)

La compréhension de ces mécanismes détermine les voies à explorer et les ressources à mobiliser.

Ce panel sera animé par Isabelle COLLIN-LACHAUD, Professeure à l’Université de Lille. Isabelle enseigne le marketing et fait de la recherche en marketing de la distribution depuis 2006. Nommée rédactrice en chef associée de la revue Décisions Marketing pour le track « retail » depuis 2016, elle en est devenue co-rédactrice en chef depuis mai 2019. Professeure invitée à la Saïd Business School de l’Université d’Oxford en 2019, elle est reconnue comme experte de la recherche en distribution. Elle a coordonné l’ouvrage « Repenser le commerce : vers une perspective culturelle de la distribution » paru en 2014 et organisé a de multiples reprises le colloque Etienne Thil consacré à la recherche en distribution. Expérimentée dans le montage et la gestion de projets de recherche, elle a également à coeur leur valorisation en formation initiale et continue et auprès de la société civile. Ses travaux ont été communiqués et publiés dans de nombreuses revues et conférences nationales et internationales.

Isabelle Colin-Lachaud est Directrice scientifique de la chaire industrielle de recherche TREND(S) (TRANSFORMATION OF RETAILING ECOSYSTEM(S) & NEW market DYNAMICS). TRENDS est une chaire industrielle qui a pour vocation de produire et diffuser de la connaissance afin de répondre aux besoins futurs en compétences de la filière de la distribution sur le territoire de la MEL et de la région des Hauts de France, et de faire rayonner celle-ci au plan international.

La chaire industrielle TREND(S) dédiée à la recherche sur la distribution constitue un premier projet interdisciplinaire (marketing, ressources humaines, organisation et stratégie) du laboratoire LUMEN. Elle est collaborative et ouverte, pluridisciplinaire et internationale, a pour vocation de produire et diffuser de la connaissance auprès des différentes parties prenantes afin de répondre aux besoins futurs en compétences de la filière de la distribution sur le territoire de la MEL et de la région des Hauts de France. Les évolutions socio-culturelles auxquelles les acteurs de la distribution doivent s’adapter sont majeures. Les individus-citoyens-consommateurs sont aujourd’hui en quête de sens et de valeur(s). Les attentes et les comportements des individus-citoyens-consommateurs ont profondément changé, ce qui est porteur d’enjeux importants pour la survie des acteurs de la grande distribution :

  • Quelle place et quels rôles les distributeurs peuvent-ils avoir dans la société de demain pour contribuer au bien-être des individus-citoyens-consommateurs ?
  • Quelles places et quelles fonctions pour le magasin physique dans la société de demain?
  • Quels nouveaux business models durables pour le commerce de demain ?
  • Quelle transformation organisationnelle et culturelle pour réussir cette adaptation ?

2ème plateau - Outils et méthodes de la transformation stratégique

Les mutations des organisations face à un monde en transformation poussent ces dernières, qu’elles soient privées, associatives ou publiques à repenser les façons d’agir, leurs modes de gestion. L’objectif de ce panel est de montrer comment la recherche en sciences de gestion, dans une vision multidisciplinaire (gestion des ressources humaines, finance, marketing, comptabilité, stratégie) et enrichie d’autres influences (économie, histoire, sociologie, droit, histoire, …) se mobilise pour aider les acteurs (privés et/ou publics, individus et/ou organisations, société civile) dans leurs décisions. Il s’agit de questionner les pratiques et dispositifs collectifs qui participent aux changements socio-économiques, mais aussi à accompagner les transitions.

« Il s’agit de comprendre, éclairer et maîtriser l’action collective finalisée de groupes organisés comme les entreprises de toutes tailles mais également les associations, les organisations publiques ou les marchés, en abordant l’ensemble de leurs problématiques liées à cette action collective : coordination, décision, prescription, légitimité, représentations. » [Idées recueillies dans le cadre d’échanges avec Benoit DEMIL, directeur du LUMEN]

Ce plateau sera animé par Benoit DEMIL et Xavier LECOCQ.

Benoit et Xavier travaillent au sein de l’axe Stratégie, Organisation, Innovation et Entrepreneuriat (SOIE) du LUMEN, dédié principalement à l’analyse des innovations organisationnelles et stratégiques. Ces innovations reflètent les mutations en cours dans le management des organisations et constituent parallèlement des réponses à ces mutations. Les travaux de l’axe consistent pour l’essentiel à étudier les processus de conception et de mise en œuvre de ces innovations. Ces innovations couvrent un large spectre : nouvelles formes organisationnelles (Partenariats Publics Privés, mode d’organisation en projet), nouveaux modèles économiques (ubérisation, diffusion du gratuit), innovations managériales (analyse du cycle de vie des produits, inclusivité), modes relationnels originaux (coopétition), nouvelles pratiques (réseau d’entreprise, crowdsourcing, politiques de RSE), valorisation de nouveaux types de ressources (ressources humaines). Les processus organisationnels de conception et de mise en œuvre sont appréhendés à différents niveaux d’analyse (intra et/ou inter-organisationnel). Il s’agit donc d’étudier des organisations individuelles mais aussi les liens qu’elles établissent avec leur environnement et leur écosystème.

Leurs travaux se veulent empiriques et sont déployés sur des terrains variés (industrie/services ; organisations publiques, associations ou entreprises).

Projet soutenu par l'I-SITE